Business

Mort de Thomas: une centaine de militants d’ultradroite rassemblés à Lyon malgré l’interdiction de la préfecture

Le cortège sauvage a été dispersé par les forces de l’ordre plusieurs dizaines de minutes après s’être formé.

Une centaine de manifestants issus de groupes d’ultradroite se sont rassemblés dans la soirée de ce lundi 27 novembre à Lyon, malgré l’arrêté interdisant ce rassemblement pris quelques heures plus tôt par la préfecture.

Un “cortège sauvage” a circulé dans la Presqu’Île de Lyon, a confirmé la préfecture à BFM Lyon. Après plusieurs dizaines de minutes, il a été dispersé par les forces de l’ordre au niveau de la place des Terreaux. Aucune interpellation, ni dégradation n’est à déplorer.

Eviter les troubles à l’ordre public

Le rassemblement interdit par la préfecture était initialement organisé par plusieurs groupes d’ultradroite et notamment Les Remparts de Lyon, plus d’une semaine après la mort de Thomas, tué à Crépol.

Dans son arrêté, la préfecture avait expliqué vouloir “prévenir la commission des infractions pénales susceptibles de constituer un trouble à l’ordre public”.

Elle avait aussi rappelé les troubles survenus récemment: le rassemblement à Romans-sur-Isère, la déambulation d’une soixantaine de sympathisants d’ultradroite dans les rues du vieux Lyon le 11 novembre dernier, ainsi que l’attaque d’une conférence sur la Palestine.

Hugo Francés, Emilie Roussey

Les plus lus

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button