Business

Des pompiers de Nice agressés par l’homme qu’ils venaient secourir, ils déposent plainte

L’intervention semblait banale. Un accident de trottinette, ce samedi vers 3h15 du matin, boulevard René-Cassin à Nice. C’est un équipage de la Brigade anti criminalité qui, constatant l’accident, a passé l’appel.

À leur arrivée, les pompiers ont découvert un homme légèrement blessé, mais surtout très alcoolisé et particulièrement agité. Il a affirmé être boxeur. L’homme a été installé dans le VSAB. Mais les choses ont dégénéré durant le transport vers les urgences de l’hôpital Pasteur 2.

Aux alentours de la place Massena, la victime s’en est prise aux pompiers, verbalement, puis physiquement. L’équipage s’est arrêté. Les pompiers sont descendus. La victime, toujours aussi véhémente, en a fait de même, se saisissant de sa trottinette pour les frapper.

Les trois pompiers ont finalement réussi à se mettre à l’abri dans l’ambulance. L’homme a pris la fuite, il a été arrêté un peu plus tard par un équipage de police nationale et placé en garde à vue. Les sapeurs-pompiers ont déposé plainte. Sous couvert d’anonymat, un pompier dénonce les conditions de l’intervention: “La Bac aurait dû nous escorter. Elle ne l’a pas fait. Et quand on appelle place Masséna, on nous répond qu’il n’y a aucun équipage de police disponible. C’est anormal.”

Des courriers au préfet

Contacté, un officier de la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP) affirme que les pompiers sont “rarement laissés seuls en difficulté”. Il indique ne pas avoir toutes les données, mais qu’à cette heure de la nuit, “il est possible que les équipages de police soient tous engagés”.

André Goretti, président d’honneur de la Fédération autonome des sapeurs-pompiers, affirme que ce type de situation est malheureusement trop fréquent. “Trop souvent les effectifs de police ne peuvent assurer leurs missions. Ce n’est pas propre à Nice, c’est un problème national. Nous avons écrit plusieurs fois au préfet à ce sujet.”

Du côté du Service départemental d’incendie et de secours (Sdis), on confirme que les pompiers ont été pris à partie par la victime. “L’individu s’est échappé, il a été interpellé. Les pompiers ont déposé plainte. Nous attendons la mise en œuvre de la procédure judiciaire qui déterminera les responsabilités de l’agresseur.”

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button