Business

Noël «wokiste» à Nantes : les tradis en perdent leur lutin

Pères fouettards

Article réservé aux abonnés

L’opération «Voyage en hiver» qui revisite les fêtes avec des artistes contemporains provoque une polémique. Même Pascal Praud s’en est mêlé.

Ils se veulent les gardiens de traditions supposément en péril. Ce samedi après-midi à Nantes (Loire-Atlantique), une quinzaine d’habitants est venue «défendre la magie de Noël» dans les rues du centre-ville. A quelques pas du marché de Noël, au beau milieu d’un flot de passants indifférents, ils brandissaient leur pancarte «Touche pas à mon Noël», et dénonçaient avec virulence les installations de la mairie et du «Voyage en hiver» : un Noël revisité par des artistes contemporains, dont l’inauguration avait lieu le jour même. Des œuvres éphémères qui parsèment la ville, sculptures de tissus illuminées, manège enfantin en forme de chenille, ou encore mère des neiges, ce qui n’en finit pas de donner des sueurs froides aux anciens de la Manif pour tous.

Le regroupement aurait pu passer inaperçu mais depuis une semaine la polémique enfle, suivant une partition devenue habituelle. Au départ, un couple d’habitants mécontents et leur compte TikTok, Mycrushstory7 et ses 73 000 abonnés. Le duo organise un premier événement étrange, samedi 18 novembre. Habillés en père Noël, ils invitent des passants circonspects à venir suspendre des boules sur un sapin. Ils dénoncent un «Noël moche», militent pour ce qu’ils appellent de véritables illuminations, avec guirlandes électriques scintillantes en rouge et en vert. Ils se déclarent apolitiques et sans religion.

Pascal Praud enterre le père Noël

L’histoire aurait pu s’arrêter là. C’était sans compter le travail de sape de Pascal Praud, lui-même originaire de Nant

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button