Business

«On vous met dans un coffre et on vous jette en Belgique» : à Auchel, harcèlement scolaire, menaces de bikers et faux-pas du ministère

Récit

Article réservé aux abonnés

La cité scolaire Lavoisier du Pas-de-Calais est secouée par une affaire : après le harcèlement d’une collégienne, des motards sont venus en renfort pour menacer le proviseur. Les enseignants, qui soutiennent leur direction contre l’institution, sont en grève ce mardi 5 décembre.

C’est ce qui s’appelle une boulette. Ce mardi 5 décembre au matin, les enseignants de la cité scolaire Lavoisier, à Auchel, seront en grève. En cause, le soutien du cabinet de Gabriel Attal, le ministre de l’Education, à un groupe de bikers. Les motards se sont fendus d’une lettre pour alerter sur le harcèlement supposé d’une collégienne, et la réponse du cabinet a sans doute été trop rapide. «Sensible à votre démarche, le ministre m’a confié le soin de vous répondre et de vous remercier ainsi que l’ensemble des membres de l’association Black Shadow North MC pour vos actions et votre engagement», est-il ainsi indiqué dans le courrier, signé de Maxime Cordier, conseiller spécial de Gabriel Attal, daté du 21 novembre.

En fait d’actions, le groupe de bikers, emblème tête de mort avec couteau entre les dents, a pris à partie le 9 novembre dernier le proviseur de la cité scolaire, Christian Latour, et son adjoint : «Ils leur ont dit, “si vous ne faites rien, on va vous vous mettre dans un coffre et vous jeter en Belgique”», rapporte Jean-François Caremel, secrétaire académique du Snes-FSU. Depuis, Christian Latour, un professionnel respecté, à six mois de la retraite, est en arrêt maladie. Le président du club de bikers, Sébastien Focqueur et sa femme, secrétaire de l’association, ont finalement été placés en garde à vue jeudi, et devraient passer en jugement bientôt.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button