Business

VIDÉOS. Au moins douze explosions à travers la Corse

Selon nos informations, plusieurs explosions, certaines simultanément, se sont produites dans différentes communes de l’île dans la soirée de dimanche 8 octobre, à partir de 22h30. Celles-ci ont principalement touché des résidences secondaires. À l’heure actuelle, aucune victime n’est à déplorer. 

Corse-du-Sud

Les premières explosions ont retenti dans différentes communes autour d’Ajaccio. Celles-ci ont eu lieu à Vico, Tavaco, Alata et Bastelicaccia en l’espace d’une demi-heure. La première explosion a eu lieu dans les environs de 22h30. Elles ont ainsi mobilisé les casernes de pompiers de Piana, Vico, Casaglione, Bocognano, Vero et Ajaccio. Un groupe de démineurs a été envoyé sur la commune d’Alata où une villa a été impactée dans le secteur qui avait déjà été touché en février dernier.

Dans le centre ville d’Ajaccio, rue du Dr Del Pellegrino, un local qui serait, a priori, une ancienne annexe du centre des impôts a également été touché plus tard dans la soirée. Une dizaine de pompiers a été engagé, les démineurs doivent également se rendre sur place. D’après la police, aucun tag de revendication n’a été retrouvé et les dégâts seraient mineurs. 

Plus au sud, à Viggianello, une explosion a entraîné un incendie à l’extérieur d’une habitation. Une bouteille de gaz a été retrouvée à proximité. 

Haute-Corse

En Haute-Corse, au moins six explosions ont été recensées. Dans le Cap Corse, quatre explosions ont eu lieu au niveau de la commune de Brando au lieu dit Mausoleo dans la résidence Vallana composée de 14 logements partiellement occupés. La première détonation a eu lieu à 22h30 et les trois autres se sont succédées sur une durée d’environ 30 minutes. Les autorités municipales auraient aidé une famille de touristes allemands avec deux enfants, qui allaient passer leur première nuit sur l’île, à sortir du bâtiment. La famille, choquée, a été relogée à Bastia. L’ensemble du lotissement a été évacué, selon les gendarmes. Les démineurs se sont rendus sur les lieux imprégnés par une forte odeur de brûlé. Sur place, une bouteille de gaz a été retrouvée. “Un procédé classique avec bouteille de gaz et nitrate”, a commenté un membre de la gendarmerie. Selon cette même source, “des débris ont été retrouvés jusqu’à la marine sur la rd80, plusieurs dizaines de mètres en contrebas”, signe de la puissance des explosions. Les habitants de plusieurs maisons ont été relogés à la mairie de Brando.

À Ghisonaccia, un engin explosif a été retrouvé près de la résidence secondaire d’un directeur de banque. La charge aurait été neutralisée par les démineurs vers 19h30, bien avant la série d’explosions.

Une explosion a eu lieu à 22h18 à Santa Reparata di Balagna. Une autre a également été recensée à Lucciana vers 22h55. Cette détonation a été suivie d’un feu sur une villa en construction située dans le lotissement Simonetti au lieu dit Petinella.

Plus tard, vers 00h27, deux explosions ont été entendues à Folelli. D’après les gendarmes, l’une provenait d’une maison en construction au sein d’un nouveau lotissement du centre ville, route de San Pellegrino, et l’autre du lotissement Chiapatella. Une voiture aurait également été incendiée. Pour l’heure, impossible d’établir une corrélation entre ces deux événements. 

Sur les réseaux sociaux, plusieurs internautes ont signalé avoir entendu des détonations à Moriani et Corte. 

Plusieurs internautes ont signalé des explosons à Moriani et Corte.
Plusieurs internautes ont signalé des explosons à Moriani et Corte.

Capture d’écran Facebook

Aucun tag n’a été retrouvé sur les bâtiments. Pour l’heure, les procureurs d’Ajaccio et de Bastia n’ont pu être joints.

Plus d’informations à venir.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button