Business

Romans-sur-Isère : six personnes déférées devant le tribunal correctionnel après les violences de l’ultradroite dans le quartier de la Monnaie

Ces personnes vont être jugées en comparution immédiate pour des faits de violences sur policiers aggravées en réunion et avec arme, et participation à un groupement en vue de commettre des violences.


Publié



Mis à jour



Temps de lecture :
1 min

Les policiers interviennent dans le quartier de la Monnaie, à Romans-sur-Isère (Drôme), le 25 novembre 2023. (FABRICE HEBRARD / LE DAUPHINE / MAXPPP)

Six personnes ont été déférées, lundi 27 novembre, devant le tribunal correctionnel de Valence en comparution immédiate, après les violences qui ont éclaté à Romans-sur-Isère (Drôme) samedi soir, lors d’une expédition de membres de l’ultradroite dans le quartier de la Monnaie, a annoncé le procureur de Valence.

Ces six personnes vont être jugées pour des faits de violences sur policiers aggravées en réunion et avec arme, et participation à un groupement en vue de commettre des violences, a précisé Laurent de Caigny.

Le procureur lance un appel au calme

Une semaine après la mort de Thomas, 16 ans, lors d’un bal à Crépol (Drôme), des membres de groupuscules d’ultradroite multiplient les actions violentes à Romans-sur-Isère, conduisant le procureur de la République de Valence à lancer un appel au calme. “Nul ne peut se faire justice en dehors de la loi”, a déclaré Laurent de Caigny, dimanche, dans une brève déclaration à la presse.

Samedi soir, une centaine de militants d’ultradroite venus de différentes villes du pays avaient organisé une expédition raciste dans le quartier de la Monnaie, dont sont issus certains des suspects liés au drame de Crépol. Un des militants d’ultradroite “indique avoir été séquestré et molesté” samedi soir, a déclaré le procureur de Valence, en précisant avoir saisi la police judiciaire sur ces faits.



Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button