Business

Sacha Houlié, député Renaissance, accuse le Rassemblement national d’être la « vitrine policée » de « l’ultradroite »

Sacha Houlié, député (Renaissance) et président de la commission des lois de l’Assemblée nationale, a accusé dimanche 3 décembre le Rassemblement national (RN) d’être la « vitrine policée » de « l’ultradroite » qui manifeste dans les rues, comme à Paris vendredi soir. « Le Rassemblement national, c’est la version presque publique, la vitrine de ce que pense toute une partie des gens » présents dans ces manifestations, a déclaré M. Houlié lors du « Forum Radio J » .

« Aujourd’hui, il y a la vitrine policée, le Rassemblement national. Et puis il y a les manœuvres actives » et « les manœuvres actives, c’est l’ultradroite », a insisté le député de la Vienne, cadre du camp d’Emmanuel Macron. « Ils pensent la même chose. Et s’ils ne le disent pas, ils maquillent bien les propos ».

Mais « quand vous regardez le discours porté par Marine Le Pen ou par les députés RN lors de la loi immigration, vous avez la version light des manifestations d’ultradroite », a ajouté le député de la Vienne, qui déplore un « virage de l’Europe vers les nationalistes qui ont déjà causé sa perte ».

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Histoire d’une notion : la « dédiabolisation », ritournelle de l’extrême droite

Présence d’ancien membre du FN à un rassemblement

Un rassemblement, à l’appel d’un groupuscule de l’ultradroite en hommage au jeune Thomas tué lors d’une fête de village dans la Drôme, a réuni vendredi soir environ 200 personnes place du Panthéon à Paris, où il a pu se tenir après la suspension de l’arrêté préfectoral d’interdiction. Parmi les manifestants était présent Jean-Yves Le Gallou, ancien député européen et ancien membre du Front national (ex-RN).

Le tribunal administratif « a commis une erreur d’appréciation », a jugé dimanche Sacha Houlié. Le député de la Vienne s’en est par ailleurs pris à La France insoumise : « le problème, c’est qu’ils sont devenus les idiots utiles de beaucoup de mouvements qui sont des mouvements radicaux : les organisations terroristes comme le Hamas, du Rassemblement national. »

Depuis le drame à Crépol, les groupuscules d’ultradroite ainsi que l’extrême droite parlementaire et une partie de la droite ont abondamment commenté la mort de Thomas qui illustre à leurs yeux la montée de l’insécurité dans les zones rurales. Le week-end dernier à Romans-sur-Isère, des affrontements violents, lors d’une expédition punitive lancée par l’ultradroite, ont eu lieu.

Lire l’enquête : Article réservé à nos abonnés A Romans-sur-Isère, un coup de force de militants d’ultradroite venus de toute la France

Le Monde avec AFP

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button