Business

Seine-Saint-Denis : trois morts dans l’incendie d’un immeuble à Stains

Un important dispositif de lutte contre l’incendie a été déployé sur place. JeanLouis / stock.adobe.com

Le feu qui s’est déclaré dans la nuit de vendredi à samedi a fait trois morts et huit blessés, dont un enfant «en urgence absolue». Une enquête pour déterminer les causes de l’incendie a été ouverte par le parquet de Bobigny.

Un incendie s’est déclaré dans la nuit de vendredi 24 et samedi 25 novembre, à Stains, en Seine-Saint-Denis. Le feu aurait fait trois morts, blessé huit personnes, dont un enfant en «urgence absolue», selon un communiqué publié par le préfet du département situé au nord de Paris. Le feu a été éteint par les pompiers dépêchés sur place. Un pompier a par ailleurs été «légèrement brûlé au cours de l’intervention».

Une enquête pour déterminer les causes de l’incendie a été ouverte par le parquet de Bobigny et confiée au service de police judiciaire du département.

L’incendie s’est déclaré au rez-de-chaussée «à 1h53» ce samedi matin, dans un «immeuble d’habitation» situé sur la place du Colonel Fabien à Stains. Face à l’ampleur du feu, «un important dispositif de sécurité, de lutte contre l’incendie et de secours a été déployé et un périmètre de sécurité a été mis en place», précise le communiqué. Au total, «24 engins et 88 pompiers ont été engagés».

La marie de Stains a mis en place «un centre d’accueil des impliqués au gymnase Anatole France», informe le communiqué du préfet qui a adressé «ses pensées aux familles des victimes de cet incendie».

Plusieurs députés de Seine-Saint-Denis ont réagi sur X après l’annonce de l’incendie. Thomas Portes et Éric Coquerel, tous deux députés LFI, ont également adressé leurs «pensées» aux victimes et blessés de l’accident. «J’apporte tout mon soutien aux sinistrés et à la municipalité», a notamment écrit Éric Coquerel.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button