Business

Soupçons d’ingérence étrangère : Jean-Pierre Duthion et le politologue Nabil Ennasri déférés devant un juge d’instruction

Dans le sillage de «l’affaire BFMTV», le Parquet national financier a ouvert une information judiciaire, à l’issue de la garde à vue du lobbyiste Jean-Pierre Duthion et du politologue Nabil Ennasri.

L’enquête se poursuit sur les soupçons d’ingérence dans les médias et auprès de politiques. Ce mercredi en début de soirée, CheckNews a appris de source judiciaire que le Parquet national financier (PNF) avait ouvert une information judiciaire à l’issue de la garde à vue, menée depuis lundi, du lobbyiste Jean-Pierre Duthion et du politologue, habitué des plateaux TV en tant que «spécialiste du Qatar», Nabil Ennasri.

Cette information judiciaire porte sur les chefs de «corruption active et passive d’une personne privée» ; «corruption et trafic d’influence, actifs et passifs, en bande organisée, d’un élu public» ; «abus de confiance, blanchiment, blanchiment de fraude fiscale, non-respect par un représentant d’intérêt de ses obligations de communication à la HATVP, travail dissimulé». Leur garde à vue désormais levée, Jean-Pierre Duthion et Nabil Ennasri ont été déférés en vue de leur interrogatoire de première comparution par le juge d’instruction, pouvant conduire à leur mise en examen.

Ce développement fait suite à une enquête ouverte par le PNF, qui a donné lieu à des perquisitions chez Jean-Pierre Duthion et le député écolo Hubert Julien-Laferrière. L’enquête avait été ouverte suite à une plainte de BFM TV, après que le consortium de journalistes Forbidden Stories avait révélé que le présentateur Rachid M’Barki avait diffusé, en outrepassant les chaînes de validation, des sujets livrés clefs en main par Jean-Pierre Duthion, pour le compte de plusieurs clients étrangers.

Par la suite, plusieurs médias avaient révélé des liens entre ce même Jean-Pierre Duthion et le député écolo, ancien maire du IXe arrondissement de Lyon et porte-parole de Génération écologie – le parti de Delphine Batho. Dans des échanges, le lobbyiste se félicitait d’être à l’origine d’une intervention de l’élu en faveur d’un client. Et le 23 février 2022, en commission des affaires étrangères, Hubert Julien-Laferrière avait en effet vanté les mérites d’un nouveau «levier de développement», en l’espèce le Limocoin, une cryptomonnaie camerounaise – en fait, une arnaque. Auprès des médias, il avait reconnu une «connerie» mais assuré n’avoir reçu aucune contrepartie de quelque nature que ce soit.

Selon les informations du Parisien, Jean-Pierre Duthion a indiqué au cours de sa garde à vue avoir reçu de l’argent des mains du politologue Ennasri. A l’heure actuelle, l’implication de ce protagoniste, un temps présenté proche de Tariq Ramadan et de l’idéologie frériste, reste encore à déterminer. Les sujets diffusés par M’Barki sur BFM TV portant sur le Qatar étant plutôt défavorables à l’émirat.



Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button