Business

SUV à Paris : la Mairie va proposer un triplement des tarifs de stationnement lors de la « votation citoyenne »

Lors de la « votation citoyenne » qui sera organisée le 4 février, la Mairie de Paris proposera un triplement des tarifs de stationnement pour les voitures hautes et lourdes dites SUV (sport utility vehicle, tout-terrain de loisir), a annoncé vendredi 8 décembre la maire socialiste de la capitale, Anne Hidalgo.

Si le « oui » l’emporte à la question « Pour ou contre la création d’un tarif spécifique pour le stationnement des voitures individuelles lourdes, encombrantes, polluantes ? », les conducteurs de SUV qui ne sont pas résidents de la capitale, ni professionnels, devront s’acquitter d’un tarif horaire de 18 euros pour les arrondissements centraux et de 12 euros pour les arrondissements extérieurs, a précisé son adjoint aux mobilités, l’écologiste David Belliard.

Un poids de 1,6 tonne pour les thermiques et hybrides

Dans sa proposition, la Mairie a fixé les seuils de poids pour appliquer ces tarifs à « 1,6 tonne pour les véhicules thermiques et hybrides » et à « 2 tonnes pour les véhicules électriques », qui sont tout de même « polluants avec leur système de freinage et les pneus qui émettent beaucoup de particules fines », a annoncé Anne Hidalgo.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Contre les SUV en ville, la contestation enfle

Selon M. Belliard, les voitures thermiques et hybrides de plus de 1,6 tonne représentent « à peu près 10 % du parc ». A périmètre constant, sur environ 70 000 tickets de stationnement de voiture générés chaque jour dans la capitale, 7 000 SUV seraient donc concernés, a-t-il dit à l’Agence France-Presse (AFP).

« En cas de victoire du “oui” à cette question ne seront pas concernés les résidents parisiens et professionnels », ni les personnes handicapées qui possèdent un justificatif, a également souligné Mme Hidalgo. La gratuité du stationnement sera aussi maintenue pour tous les véhicules pendant la nuit et le dimanche.

« Accélérer cette transition écologique »

Bien qu’elle soit réduite à un nombre limité de véhicules, l’initiative de la Mairie « vise à accélérer cette transition écologique dans laquelle nous nous attaquons à la pollution de l’air », car « plus c’est gros, plus ça pollue », a déclaré la maire socialiste à propos des SUV.

Outre cette question concernant la santé, limiter la présence des SUV dans la capitale par ces tarifs triplés vise à améliorer « la sécurité routière, car plus c’est gros, plus il y a des risques d’accident, notamment pour les enfants ou les publics fragiles », a justifié Mme Hidalgo. La « troisième raison » qui justifie la votation est de « mieux partager l’espace public qui n’est pas gratuit ».

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Pourquoi les SUV sont-ils accusés d’être des « ennemis du climat » ?

Selon Mme Hidalgo, ces augmentations de tarifs pourraient apporter un supplément de recettes de 35 millions d’euros pour la ville.

La « votation », qui s’adresse aux résidents de la capitale, se déroulera le 4 février dans trente-six lieux de vote, sans procuration ni vote électronique, a détaillé la secrétaire générale adjointe de la ville, Laurence Girard.

Le Monde avec AFP

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button