Business

Dijon. Un immeuble criblé de balles et un homme tué dans son appartement : le récit d’une nuit de cauchemar quartier Stalingrad

Des tirs en rafale en pleine nuit, à plusieurs reprises, sur tout un immeuble. Un homme de 55 ans, étranger à tout trafic de stupéfiants, retrouvé mort dans son lit. Et tout un quartier sous le choc. C’est le cauchemar qu’a vécu la rue Auguste-Blanqui, dans le quartier Stalingrad, à Dijon, dans la nuit de samedi à dimanche.

Plusieurs passages et des tirs en rafale

Vers 0 h 30, une voiture a en effet surgi à vive allure devant l’immeuble à quatre entrées érigé au numéro 14 de cette voie. Elle a fait plusieurs passages devant le bâtiment avec, à chaque fois, des tirs en rafale. Les premiers témoignages parlent d’une soixantaine de…

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button