Business

Val-d’Oise : un adolescent mortellement poignardé dans une rixe entre bandes rivales à Ézanville

Voir mon actu

Un nouveau meurtre dans le Val-d’Oise. Lundi 4 décembre 2023, un adolescent de 15 ans a été tué de plusieurs coups de couteau au cours d’une rixe entre bandes rivales à Ézanville (Val-d’Oise). Le drame s’est déroulé vers 18h15, route de Domont, en face du magasin Picard. 

Rixe entre bandes rivales d’Ézanville et de Domont

Selon les premiers éléments de l’enquête des gendarmes, la violente bagarre a mis aux prises une vingtaine de jeunes venant de quartiers de Domont et d’Ézanville, d’où était originaire la victime. Des lycéens « qui se connaissaient », indique le procureur de République du Val-d’Oise, Pierre Sennès.

Les secours ayant été alertés par des témoins des violences, l’ensemble des protagonistes a pris la fuite à l’arrivée des gendarmes. Présentant plusieurs plaies à l’arme blanche, l’adolescent est décédé sur place malgré les soins prodigués par les pompiers et les médecins du Samu 95.

L’autopsie réalisée mardi matin, au service de médecine légale de l’institut de recherches criminelles de la gendarmerie nationale (IRcgn), a établi que la victime était décédée à la suite d’un coup de couteau porté au thorax.

Pierre SennèProcureur de la République du Val-d’Oise

« Il s’agit d’un jeune d’origine haïtienne, qui vit avec sa mère. Il a une petite sœur scolarisée à Ézanville et un jeune frère souffrant d’un handicap. Il était investi au service jeunesse de la Ville, notamment pour l’aide aux devoirs », a précisé le maire (Dvd) d’Ézanville, Thierry Battaglia, avant d’évoquer l’origine de la rixe. 

L’altercation résulterait d’une histoire de baskets, selon ce qui a été relaté par deux camarades. Les auteurs de l’altercation ont croisé le jeune à son retour du lycée de Domont. S’en est suivie l’agression mortelle.

Thierry BattagliaMaire (Dvd) d’Ézanville

Alors qu’un deuxième jeune, légèrement blessé au cours de la rixe, s’est présenté à la brigade de gendarmerie de Domont au cours de la soirée, les forces de l’ordre ont été déployées en nombre sur le secteur pour éviter tout risque de représailles. Quatre pelotons de surveillance et d’intervention de la gendarmerie ainsi qu’une quinzaine d’hommes de la compagnie d’intervention du Val-d’Oise ont assuré la sécurité dans les deux villes avec le soutien de la CRS 8.

La crainte de représailles

Si aucun nouvel incident n’a éclaté au cours de la nuit, la commune d’Ézanville était toujours « quadrillée par les gendarmes » mardi, souligne Thierry Battaglia avant d’avouer sa crainte que certains jeunes ne soient animés par « un esprit de vengeance. J’appréhende la sortie du lycée ce soir. J’ai mobilisé les agents du service jeunesse pour aller vers les adolescents ».

« Si les jeunes de Domont ont besoin de parler, je suis là », a également confié le maire de Domont, Frédéric Bourdin, après avoir lancé un appel au calme sur les réseaux sociaux à la suite du drame. « C’est nécessaire pour que la lumière soit faite sur les évènements. »

Vidéos : en ce moment sur Actu

Enquête pour homicide volontaire

Alors qu’une enquête pour homicide volontaire a été ouverte, les investigations ont été confiées à la section de Recherche de gendarmerie de Versailles, ainsi qu’au groupement de gendarmerie départementale du Val-d’Oise.

Actuellement, d’importants moyens de police judiciaire ont été déployés pour conduire de nombreuses auditions, compte tenu des personnes présentes sur la scène de crime, procéder à des investigations de police technique et scientifique et identifier le ou les auteurs des faits.

Pierre SennèsProcureur de la République du Val-d’Oise

De son côté, Thierry Battaglia a confié qu’il comptait contacter la mère de la victime en fin de journée, mardi. « Une marche pourrait être organisée », a-t-il ajouté avant que nous mettions le journal sous presse.  

Trois meurtres en quatre jours

C’est le troisième meurtre en quatre jours dans le Val-d’Oise. Samedi 2 décembre, un adolescent de 16 ans a été tué d’un coup de couteau au thorax à Montmagny. Vendredi 1er décembre, c’est un homme de 36 ans qui est décédé à la suite, là encore, d’une agression au couteau à Fosses. 

Suivez toute l’actualité de vos villes et médias favoris en vous inscrivant à Mon Actu.



Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button